Salma Hayek Pinault

C’est une femme engagée qui a pris la parole dimanche 13 mai au Talk Women in Motion, devant une salle comble. La veille, Salma Hayek a gravi les marches du Palais des Festivals avec 81 autres femmes du monde du cinéma dont Patty Jenkins, la réalisatrice de Wonder Woman, honorée par le Prix Women in Motion dimanche soir. Elle y était entourée des réalisatrices, productrices et actrices du collectif 5050x2020 et Time’s Up, représenté par Cate Blanchett, Présidente du Jury du Festival de Cannes 2018, qui a envoyé au monde entier un message fort en faveur de l’équité et de la diversité avec, à ses côtés, l’emblématique Agnès Varda. Une montée historique, une image spectaculaire qui restera dans l’histoire du festival de Cannes. Salma Hayek, qui se bat individuellement et collectivement en tant que productrice et actrice depuis des années, s’est pleinement retrouvée dans ce moment unique. « Cette montée des marches a été très importante pour moi parce que je fais partie de cette communauté de femmes et qu’il était temps que ça change » dit-elle. « Nous étions nombreuses mais en même temps, si peu à la fois : nous n’étions pas serrées… Il y a encore de la place pour les femmes ! ». Salma Hayek est confiante dans la réalité du changement qui est en train de se produire : « maintenant les gens se posent les bonnes questions, et remettent en question des choses qui étaient devenues la norme, parce qu’il y avait une sorte d’inertie dans la tolérance ; les gens ont un regard neuf sur tout cela. » Et Salma Hayek veut que les hommes se sentent parties prenantes de ce mouvement international : « Cet élan leur donne l’opportunité de réfléchir à ce que cela signifie d’être un homme ! » Elle a également évoqué la Fondation Kering, dont elle est membre du Conseil d’administration, et qui fête cette année dix ans de lutte contre les violences faites aux femmes, disant sa détermination à continuer ce combat crucial.


Vidéo du Talk



PHOTOS

©KERING 2017 - CONTACT | MENTION LÉGALES