Prix / dîner 2016

Réunies à Cannes pour le 25ème anniversaire du film culte Thelma & Louise, les actrices Geena Davis et Susan Sarandon ont reçu leur prix Women in Motion des mains de Pierre Lescure, Thierry Frémaux et François-Henri Pinault. 
« Notre partenariat avec le Festival a été créé pour donner plus d’écho aux voix des femmes du 7ème art, un art qui influence considérablement nos modes de pensée et d’action au quotidien », a déclaré François-Henri Pinault, Président-Directeur général de Kering, durant le dîner. 
Invitant Geena Davis et Susan Sarandon sur scène, Thierry Frémaux, Délégué général du Festival de Cannes, souligne : « Elles font partie de la légende de ce Festival parce que l’accueil qui fût fait à Thelma & Louise est l’un des plus mémorables et l’un des plus extraordinaires ; les murs de ce Palais s’en souviennent encore ». 


Prix Women in Motion 2016 : Geena Davis et Susan Sarandon
 
 
Geena Davis
Geena Davis est diplômée de la Boston University, du Bates College et du New England College. En 1989, Geena Davis a remporté l’Oscar de la Meilleure Actrice dans un second rôle pour son rôle dans The Accidental Tourist de Lawrence Kasdan. Elle est de nouveau nommée aux Oscars et aux Golden Globes pour le rôle de Thelma dans le film Thelma & Louise de Ridley Scott. Geena Davis a été nommée dans la catégorie Meilleure Actrice aux Golben Globes pour sa performance dans Une équipe hors du commun. Elle a également été à l’affiche de films emblématiques comme Tootsie, La Mouche, Beetle juice, Au revoir à jamais et Stuart Little. En 2012, elle est nommée Émissaire spéciale auprès de l’UIT (Union Internationale des Télécommunications) pour les femmes et les jeunes filles du secteur des TIC. Elle est partenaire officielle de l’ONU Femmes, et travaille à promouvoir l’égalité hommes-femmes et à valoriser les femmes dans le monde. Geena Davis est également Présidente de la Commission sur le Statut des Femmes de Californie. En 2015, Geena Davis a lancé le Bentonville Film Festival (BFF), une initiative sans précédent qui soutient les femmes et la diversité dans l’industrie du divertissement, dont elle est co-fondatrice et présidente. BFF offre une plateforme qui valorise de manière significative la valeur commerciale des contenus dont les rôles principaux sont tenus par des minorités et des femmes. Geena Davis est également la fondatrice et présidente de l’organisme à but non lucratif Geena Davis Institute on Gender in Media, qui encourage les créateurs de contenus cinématographiques et télévisuels à augmenter la part de personnages féminins, et à réduire les stéréotypes sexistes, dans les médias ciblant les enfants de moins de onze ans.


Susan Sarandon 
Susan Sarandon, actrice américaine, a commencé sa carrière en 1970 dans le film Joe c’est aussi l’Amérique, et a obtenu en 1975 un rôle dans le film culte The Rocky Horror Picture Show. Elle a remporté un Oscar pour sa performance dans La Dernière Marche, et a été nommée pour ses rôles dans Atlantic City, Thelma & Louise, Lorenzo et Le Client. Elle a également remporté un BAFTA dans la catégorie Meilleure Actrice principale pour Le Client. Concernant ses rôles à la télévision, elle a été nommée cinq fois aux Emmy Awards, notamment pour Friends, Malcolm, Bernard et Doris, et La Vérité sur Jack. Elle joue actuellement dans The Meddler (Sony Classics) aux côtés de Rose Burne et JK Simmons.
Militante, Susan Sarandon consacre une grande part de son temps à la lutte contre la faim ainsi qu’à la promotion du droit des femmes. Actuellement, elle apporte également son soutien face à la crise mondiale des réfugiés.

Dans le cadre du programme Women in Motion, pour l’exemplarité de leur carrière et de leur engagement social, Geena Davis et Susan Sarandon ont choisi de récompenser trois jeunes réalisatrices du prix Jeune Talent Women in Motion : Leyla Bouzid, Gaya Jiji et Ida Panahandeh.

Leyla Bouzid
Leyla Bouzid grandit à Tunis où elle est née en 1984. En 2003, elle part à Paris étudier la littérature française à la Sorbonne puis intègre La Fémis, section réalisation. Elle réalise SOUBRESAUTS, son film de fin d’études, en Tunisie quelques mois avant la révolution. Elle choisit ensuite de tourner ZAKARIA dans le sud de la France avec des comédiens non professionnels. Les deux courts métrages rencontrent un beau succès en festivals.
En 2015, elle réalise A PEINE J’OUVRE LES YEUX, son premier long métrage. Tourné à Tunis, le film débute sa carrière à la Mostra de Venise, section Venice days où il reçoit deux Prix. Depuis, il parcourt les festivals du monde entier : Toronto, Dubaï, Pusan, Rotterdam, Carthage, Namur, Tribeca, San Fransico, etc, où il reçoit plus d’une vingtaine de récompenses. Il bénéficie également d’un bel accueil publique et critique lors de ses sorties salle, en France et en Tunisie.
 
Gaya Jiji
Née à Damas en 1979, elle vit et travaille à Paris. Diplômée d’un Master en cinéma à l'Université de Paris VIII – Saint-Denis, Gaya Jiji a réalisé trois courts-métrages. Le plus récent, MATIN, MIDI, SOIR… ET MATIN (19’, 2011) a été sélectionné dans de nombreux festivals à travers le monde dont le Short Shorts Film Festival & Asia à Tokyo, le Doha Tribeca Film festival ou encore le Festival du film Arabe de Rotterdam.
Depuis 2012, Gaya Jiji travaille sur le scénario de son premier long-métrage MON TISSU PREFERE. Le projet a participé au programme La Fabrique des Cinémas du Monde au Festival de Cannes 2014, au Dubaï Film Connexion du Festival du Film de Dubaï en 2015, Meetings on the Bridge du Festival du Film d’Istanbul en 2016, et cette année, il fait partie de la sélection de l’Atelier Cinéfondation du 69ème Festival de Cannes. MON TISSU PREFERE a obtenu l’Aide au développement du Festival du film d’Amiens en 2013, et plus récemment l’Aide aux cinémas du monde du CNC en Juillet 2015.
 
Ida Panahandeh
Ida est une réalisatrice iranienne. En 1999, elle écrit et réalise son premier court métrage THE TRAIN STATION. En 2004, elle écrit et réalise TAXONOMY, projeté au 9ème Tehran International Short Film Festival in National Competition. En 2005, elle remporte le prix du Meilleur court métrage au 10ème Tehran International Short Film Festival pour THOSE HANDS, également projeté au Vienna Independent Shorts. En 2009, elle participe au Berlinale Talent Campus. En 2012, elle écrit et réalise THE LOST HONOR OF MR. SADEGHI (TV Movie), et remporte le prix du meilleur scénario (avec Arsalan Amiri) du First Tehran Video Film Festival. En 2015, Ida Panahandeh écrit et réalise NAHID, récompensé cinq fois, remportant notamment le Prix de l’Avenir au Festival de Cannes (Un Certain Regard). La même année, elle est nominée au Golden Camera Prize et dans la catégorie Un Certain Regard au Festival de Cannes.




 

PHOTOS

©KERING 2017 - CONTACT | MENTION LÉGALES