14.05.2015

Kering et le Festival de Cannes révèlent les Prix d’Honneur de l’édition 2015 de Women in Motion

∞ Dans le cadre de la première édition du programme Women in Motion destiné à mettre en valeur et célébrer la contribution des femmes au 7ème art, et à l’occasion du Dîner de la Présidence du 17 mai, Kering et le Festival de Cannes mettront à l’honneur Jane Fonda, l’actrice américaine primée deux fois aux Oscars, productrice et philantrope engagée.

∞ Kering et le Festival de Cannes célébreront également la carrière remarquable et prometteuse de la productrice américaine indépendante, Megan Ellison.

∞ Un hommage sera par ailleurs rendu au talent, à la carrière et à l'engagement de l'actrice américaine d'origine britannique Olivia de Havilland, qui fut la première femme nommée Présidente du Jury du Festival de Cannes il y a 50 ans, en 1965.

À l'occasion de la 68ème édition du Festival de Cannes, et du Dîner de la Présidence du 17 mai 2015 organisé par Kering, Kering et le Festival de Cannes mettront en lumière trois femmes de talent, chacune symbole d’une époque et d’une génération de l’industrie cinématographique.

Jane Fonda, l’actrice américaine récompensée deux fois par l’Oscar de la meilleure actrice, également productrice et philantrope engagée, recevra un Prix d’Honneur Women in Motion pour la richesse de sa carrière, ses nombreux accomplissements professionnels ainsi que pour son engagement actif et de longue date pour la paix, les femmes et l’égalité.

En parallèle, Kering et le Festival de Cannes mettront également à l’honneur Megan Ellison, productrice indépendante d’Hollywood reconnue par la profession, dont les choix professionnels audacieux et singuliers réalisés depuis le début de sa carrière contribuent au renouveau de la scène cinématographique américaine.

Les deux professionnelles seront présentes au Dîner de la Présidence du 17 mai, où elles recevront leurs prix respectifs des mains de Pierre Lescure, Président du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, Délégué général du Festival de Cannes et François-Henri Pinault, Président-Directeur général du groupe Kering.
En tant que co-organisateurs de l’événement, ils auront également le plaisir de rendre hommage à Olivia de Havilland, emblème de l’âge d’or d’Hollywood, pour son talent, sa carrière et son engagement pour le 7ème art.
Ces professionnelles ont toutes trois contribué à façonner l’industrie du film contemporain et resteront des références pour les années à venir. Véritables modèles, de par leur réussite professionnelle et leur personnalité, elles incarnent les valeurs, l'état d'esprit et les convictions du programme Women in Motion.

Ce dîner sera l’occasion de célébrer la contribution des femmes à l’industrie du film et de marquer le lancement de la première édition de l’initiative Women in Motion au Festival de Cannes. A compter de 2016, le programme comprendra deux prix Women in Motion : le premier récompensera une contribution significative à la cause des femmes et le second, une jeune cinéaste talentueuse, afin d’aider les jeunes talents féminins à obtenir davantage de visibilité et de reconnaissance au sein du monde du cinéma.

Olivia de Havilland
Olivia de Havilland incarne l’âge d’or d'Hollywood, où elle a fait ses débuts dans les années 1930 au moment du développement du Technicolor, et dans des longs-métrages tels que « Capitaine Blood », « Les Aventures de Robin des Bois » et le chef-d’œuvre « Autant en emporte le vent ». Après  avoir  tenu le rôle  d’actrice principale dans  huit  films  aux  côtés  d’Errol  Flynn, Olivia  a marqué l’histoire d’Hollywood en menant bataille contre les règles très strictes des studios qui l’empêchaient de prétendre  aux  rôles  dont  elle  rêvait  et  de  choisir  ses collaborations  professionnelles.  C’est  dans  ce contexte qu’elle a intenté un procès à la Warner Bros., une bataille juridique qu’elle a remporté. La  « décision  de  Havilland »  a  révolutionné  l'industrie  toute  entière  en  donnant  plus de  liberté  aux acteurs vis-à-vis  du système imposé par les studios. Olivia de Havilland a pu par la suite choisir  des rôles  plus  ambitieux  et  plus  gratifiants, tels que ceux  de « La fosse aux serpents » ou « Ma Cousine Rachel ».

Olivia de Havilland a été nominée cinq fois et a reçu deux fois l’Oscar de la Meilleure Actrice pour ses performances  inoubliables  dans  « À  chacun  son  destin »  (1946)  et  « L'Héritière » (1949).  En  1965, Olivia de Havilland fût la première femme nommée Présidente du Jury du Festival de Cannes. En 2008, elle a reçu la Médaille Nationale des Arts de la part du Président des Etats-Unis et la Légion d'Honneur en 2010 de la part du Président de la République française. Son indépendance, son intégrité, son intelligence et son charme restent aussi vifs à l'approche de son centième anniversaire que lorsqu'elle incarnait Hermia au théâtre dans « Le Songe d'une nuit d'été » en 1934.
Olivia de Havilland est née à Tokyo de parents britanniques, avant de déménager en Californie avec sa mère et sa sœur. Elle a démarré sa carrière aux Etats-Unis et s’est installée à Paris dans les années 1950, où elle vit depuis lors.

Jane Fonda
Jane Fonda est née à New York en 1937. Elle est la fille d'Henry Fonda et de Frances Seymour Fonda. Après avoir été diplômée du Vassar College, Jane Fonda a étudié l'art dramatique avec le célèbre coach d’acteurs Lee Strasberg au sein de l'Actors Studio de New York. Son travail sur scène comme à l'écran lui a valu de nombreuses nominations et récompenses, notamment plusieurs Oscars (Meilleure Actrice en 1971 pour « Klute » et en 1978 pour « Le Retour ») ainsi qu'un Emmy Award pour sa prestation dans « Les Poupées de l'espoir ». Outre ses rôles principaux dans des dizaines de grandes productions, Jane Fonda a également endossé la casquette de productrice de télévision et de cinéma. Elle a reçu une Palme d'or d’honneur au Festival de Cannes de 2007 et un Life Achievement Award, la plus haute distinction de l'American Film Institute, en 2014. Au-delà de sa réussite indéniable sur la scène comme à l'écran, Jane Fonda est depuis longtemps connue pour sa mobilisation et son engagement autour des questions d'environnement, de paix et d'autonomisation des femmes et des filles. Depuis 1994, Jane Fonda est ambassadrice de bonne volonté du Fonds des Nations Unies pour la population. Elle consacre beaucoup de temps au programme qu'elle a fondé en 1995, la « Georgia Campaign for Adolescent Power and Potential (GCAPP)». Elle est également membre de plusieurs ONG, notamment le « Women's Media Center », qu'elle a cofondé en 2004 et « V-Day: Until The Violence Stops », un mouvement mondial contre la violence faite aux femmes et aux filles.

Megan Ellison
Megan Ellison est la fondatrice et principale actionnaire d'Annapurna Pictures, une société de production cinématographique dont l'objectif est de créer des films de qualité, différents des longsmétrages
produits habituellement par les studios hollywoodiens. En tant que directrice d'Annapurna Pictures, Megan Ellison veille avec succès à ce que la société soutienne des projets viables
commercialement et démontrant un certain sens critique, destinés à un public toujours plus large et diversifié permettant ainsi aux réalisateurs de s’adonner à la réalisation de films de tous genres et de
tous budgets, tout en conservant leur originalité. Le dernier projet d'Annapurna est « FOXCATCHER » de Bennett Miller, avec Channing Tatum, Steve Carell et Mark Ruffalo, distribué l'an dernier par Sony Pictures Classics. Ce film a été nommé cinq fois aux Oscars et trois fois aux Golden Globes, notamment dans la catégorie Meilleur Film Dramatique. Pour la seule année 2013, les projets d'Annapurna lui ont valu 17 nominations aux Oscars et ont fait de Megan Ellison la première femme à être nommée deux fois dans la catégorie Meilleur Film dans une même année. Parmi ses projets : « American Bluff » de David O. Russell, « Her » de Spike Jonze et « The Grandmaster » de Wong Kar Wai. Toujours en 2013, « Spring Breakers », produit par Annapurna et réalisé par Harmony Korine, a battu des records de fréquentation en comptabilisant le plus grand nombre d’entrées de l'année lors du premier weekend pour un film en diffusion limitée. « Zero Dark Thirty » de Kathryn Bigelow, nommé aux Oscars, et « The Master », de Paul Thomas Anderson, nommé plusieurs fois aux Golden Globes et aux Oscars, figurent également parmi les productions d’Annapurna.

Hélène Saint-Raymond +33 (0)1 45 64 61 20 helene.saint-raymond@kering.com
Floriane Geroudet +33 (0)1 45 64 66 00 floriane.geroudet@kering.com
Zeina Toutounji +33 (0)6 22 30 12 96 zeina.toutounji@gmail.com

©KERING 2017 - CONTACT | MENTION LÉGALES