Aïssa Maïga

La quatrième édition des Talks Women in Motion s’est clôturée par une intervention de l’actrice Aïssa Maïga sur la question du racisme subi par les femmes noires dans le cinéma. Pour elle, le mouvement de libération de la parole des femmes entamé en 2017, venu d'outre-Atlantique, doit pouvoir se poursuivre en France : « C’est vrai qu’il y a énormément de choses qui nous viennent des Etats-Unis. Ils ont une longue tradition militante noire et une longue tradition militante féministe. Après, je pense qu’on a vraiment une voix à porter, nous, françaises, parce qu’on vit une réalité qui est différente. On a d’autres challenges. (…) Effectivement, ce sont des sources d’inspiration, mais je crois beaucoup en la créativité française, du point de vue des dépassements des blocages et des rejets. » Par ailleurs, elle encourage les différents mouvements féministes à se rencontrer afin de réunir toutes les forces nécessaires pour combattre les inégalités : « Il y a des ponts à construire. […] Moi je me sens prête à discuter avec des femmes qui sont très différentes de moi, qui adoptent des points de vue, des modes de vie qui vont à l’encontre de ce que je désire pour moi mais je pense que c’est très important. » Le soir-même, Aïssa Maïga a monté les marches en rang serré avec les quinze autres actrices noires qui ont mis par écrit dans le livre collectif Noire n’est pas mon métier leur difficulté à être vues autrement que dans des rôles trop souvent de seconde zone, stéréotypés.



PHOTOS

©KERING 2017 - CONTACT | MENTION LÉGALES